Construction

De travail.expocancer.fr.

Vous avez la possibilité de lire la fiche directement par rapport à ce site ou de l'imprimer.

Image:imprime.jpgCliquez sur le lien suivant pour éditer la fiche complète
Fiche secteur Construction

Sommaire

Objectif de l’étude :

Etudier l’évolution dans le temps des conditions de travail et de l’exposition à des cancérogènes dans le domaine des travaux de construction d’ouvrages de bâtiment ou de génie civil.

L’étude initiale porte sur :

- 160 patients pris en compte

- une période de 1934 à 2006

- des entretiens individuels dans le cadre du GISCOP93, faits entre 2002 et 2008, suivant le « protocole pour la construction d’un dispositif de surveillance des cancers d’origine professionnelle en Seine Saint Denis - 2è phase : construction du dispositif permanent 2002-2003 ».

- 138 patients atteints d’un cancer du poumon, 1 atteint de cancer des organes urinaires, 4 atteints de cancer de la vessie, 8 atteints de cancer du mésothéliome, 2 atteints de cancer du rein, 1 atteint de cancer du bassinet, 2 atteints d’anémie réfractaire avec excès de blastes en transformation, 1 atteint d’anémie réfractaire avec excès de blastes, 1 atteint d’anémie sidéroblastique, 1 atteint de cancer de la médiastin, 1 inconnu.

- Cette étude porte sur les données de la base SCOP mises à jour au 12 mars 2008

Analyse des parcours professionnels :

Analyse globale :

Organisation du travail

- le métier est masculin. 1 seule femme travaille dans ce domaine et est gérante 1. Il a été mentionné lors du témoignage (RBAPNO05025) que dans les années 60, le travail de pose de mosaïque était fait par des femmes.

- 1 mention de licenciement suite à inaptitude physique après accident de travail et impossibilité de reclassement (manœuvre, en 1998). 3 mentions de licenciement économique. 1 mention de licenciement pour incompatibilité d’humeur

- 1 maçon, 1 conducteur de travaux, 1 chef d’équipe ont travaillé en Arabie Saoudite. Ce même conducteur de travaux a également travaillé en Irak. 1 serrurier travaille dans le désert Djelfa.

- La durée des postes est variable : de quelques mois à 41 ans avec une moyenne de 6 ans.

- Les postes du métier des travaux de construction d’ouvrages de bâtiment ou de génie civil sont :


Image:logoexemple.pngCliquez sur le lien suivant pour télécharger le tableau
Liste des processus et des postes dans la construction

Remarques sur les postes :

D’autres dénominations de poste existent et ne dépendent pas de la chronologie :

o Ouvrier spécialisé

o Manœuvre/ouvrier bâtiment, manœuvre travaux publics, ouvrier de fabrication de murs préfabriqués, ouvrier montage réseaux, ouvrier de travaux de rénovation

o Chef de chantier, responsable chantier, contremaître fabrication doublage, responsable fabrication cloisons, pilote de chantier

o Compagnon bâtiment, maître bâtiment HQ

Ces postes correspondent :

o Ouvrier spécialisé, Manœuvre bâtiment, manœuvre travaux publics, ouvrier de fabrication de murs préfabriqués, ouvrier montage réseaux, ouvrier de travaux de rénovation, Compagnon bâtiment, maître bâtiment HQ = ouvrier de la construction avec une spécialité

o Chef de chantier, responsable chantier, contremaître fabrication doublage, responsable fabrication cloisons, pilote de chantier=chef d’équipe

- 3 personnes se sont mises à leur compte ou obtiennent des responsabilités et 2 personnes prennent des cours du soir

- Il y a une évolution professionnelle progressive des postes : manuel vers responsable de chantier, petit compagnon vers compagnon, OS (ouvrier spécialisé) puis OQ (OQ3) puis OHQ (ouvrier hautement qualifié) puis CP2 (compagnon professionnel)

- Des grades professionnels sont cités : chef d’équipe 2ème échelon, 1 chef d’équipe CE1 ( ?)

- Certains postes ont des actions de nettoyage d’où des expositions certaines à certains cancérogènes

- Certains postes sont fusionnés : cimentier-boiseur, maçon-charpentier, maçon-boiseur, maçon-plâtrier, plombier-soudeur, Coffreur-ferrailleur, ouvrier monteur-soudeur, couvreur-zingueur, boiseur-coffreur, plombier-chauffagiste, foreur-injecteur, boiseur-cimentier, ferrailleur-maçon, maçon-étancheur, maçon-finisseur, opérateur en amiante-maçon.

- Tous postes sont exposés sauf ceux du contrôle, transport.

Quelques remarques par rapport aux caractéristiques des métiers de la construction:

- Pendant la seconde guerre mondiale, certains ont travaillé sur la construction de pavillons neufs, d’autoroute, de petits abris pour les gardes frontières avec l’Autriche, des routes de stratégiques, de galeries souterraines au niveau de fortifications à la frontière autrichienne, des blockhaus pour l’armée allemande…

- Toutes les corporations de ce domaine de construction travaillent à proximité, partageant ainsi leur exposition.

- Certaines conditions de travail citées sont pénibles :

o souffrance pour certains maçons de travailler la nuit et en souterrain (ex : pendant 35 ans dans le métro)

o travailler par – 10°C

o un peintre doit boire 2 litres de lait par jour

o un maître ouvrier bâtiment avait les bras qui grattaient après avoir gratter une laine isolante de plafond. Un manœuvre fait une allergie à la laine de verre.

o L’utilisation d’équipement de forage a usé l’audition d’un foreur injecteur

o Un fumiste portait des poutres énormes qui lui cassaient le dos

o Un maçon témoigne « pendant des travaux de peinture, cela prenait à la gorge et cela brûlait un peu les yeux (1980-1985)

o Un maçon arrache l’amiante sans masque (1981-1982)

o Un maçon a attrapé la gale du ciment (1982-1997)

o Un chef de chantier parle « d’espaces confinés, véritables bouillons de cultures »

o Un tailleur de pierre se souvient d’avoir frôlé le saturnisme lors du décapage de surface peint avec une peinture au plomb.

- Certains ont travaillé sur les chantiers comme : restauration de monuments historiques, grande bibliothèque de Grenoble, 4 temps de la Défense, Stade de France…

- De nombreux accidents de travail sont cités

- Le travail au noir est cité 6 fois

Liste des produits utilisés et expositions

Image:logoexemple.pngCliquez sur le lien suivant pour télécharger le tableau
Liste des produits utilisés et exposition dans la construction

Analyse par rapport à la chronologie

Faits relatés par les patients

Organisation du travail : rien à signaler

Protections :

Jusqu’en 1974 : pas de mention de protection spéciale

Entre 1974-1986, des protections sont demandées et sont obtenues

A partir de 1975 : masque en carton

1993 : port de masque non adapté par rapport à l’amiante

1996 : utilisation de scaphandre pour le désamiantage

1999-2003 : lunettes spéciales pour le taillage des pierres

Techniques

Avant 1956 : les maçons faisaient les planchers sur place

Après 1956, les maçons utilisaient des poutrelles de préfabriqué.

Dans les années 1970 : un boiseur mentionne l’arrivée des panneaux métalliques

1988-2004 : le fibrociment a été remplacé par le béton puis ce dernier est actuellement remplacé par un autre matériau (pas de nom cité

Conditions de travail

1971-1997 : un carreleur témoigne de la dégradation des conditions de travail à cause des machines électriques.

Salaire :

1936-1938 : le manœuvre était payé à la pièce : 6frs50 la tonne lors de la construction d’autoroute

1949-1971 : un cimentier boiseur est payée une heure de plus si il se servait du marteau piqueur lors de la démolition.

1977-1988 : un chauffeur témoigne du bas salaire des ouvriers arabes qu’il transporte.

1988-2004 : un chef de chantier parle de prime d’insalubrité équivalente à une heure par jour.

Age de départ pour travailler :

1946 : un maçon a commencé à travailler à l’âge de 14 ans

1955 : un manœuvre travaille à l’âge de 12 ans

1957: un manœuvre travaille à l’âge de 14 ans. Il porte des charges lourdes.

Heure de travail :

1959-1967 : un apprenti plâtrier/plâtrier a longtemps travaillé 40 heures par semaine

Hygiène :

1959-1969 : un peintre se lavait les mains avec de l’eau et de l’essence

Histoire du travail :

1951-1956 : Les équipes de flocage étaient constituées d’Arabes, jusqu’aux chefs (témoignage d’un aide carreleur).

1971-1972 : l’office national des migrations est allé chercher le patient à son domicile et l’a conduit à Brest (RBAPNO03013)

1971-1997 : selon le témoignage d’un carreleur (MFEPNO05005), « le bâtiment est un métier pour étrangers : il y a eu d’abord les limogins, qui allaient à pied à Lyon et à Paris, pour trouver du travail. Ensuite il y a eu les Italiens, les Portugais, les Arabes et aujourd’hui les turcs et les Russes. Il y a un supermarché spécialisé dans le bâtiment, la Plate-forme du bâtiment (dans le 93). Selon le patient, le parking est toujours plein de monde. Ce sont des gens qui attendent que des boîtes du bâtiment passent les prendre pour des chantiers. Les grévistes de la Place de Grèves, d’aujourd’hui. »


Produits utilisés : rien à signaler


Remarque :

Notons que ces témoignages sont uniques et peuvent être comparés aux différentes périodes d’utilisation de produits récapitulées dans la partie suivante et intitulée "produits utilisés"

Analyse de la base de données

Organisation du travail:

Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux, impossible de distinguer une évolution des activités dans le temps.

Pour les postes cités plusieurs fois avec une différence de période, on peut noter que des activités restent stables alors que d’autres connaissent des évolutions. Ces activités permettent de comparer un même poste pour des périodes différentes.

Image:logoexemple.pngCliquez sur le lien suivant pour télécharger le tableau
Organisation du travail dans la construction

En conclusion

La plupart des activités des postes ne dépendent pas de la chronologie. Il y a néanmoins quelques postes qui ont des activités évolutives mais ces dernières ne dépendent pas de la chronologie.


Produits utilisés :

Entre les dates formelles d’adoption des textes dans la réglementation (règles prescrites) et l’effectivité de leur application dans l’activité réelle de travail, il y a des écarts qui tiennent à une certaine inertie dans la mise en œuvre du droit, mais aussi aux rapports de force dans l’adoption des règles de prévention dans chaque entreprise, chaque lieu de travail. Ces écarts peuvent apparaître en fonction de l’expérience des patients et des experts. L’exemple de la mise en application de l’interdiction de l’amiante et des règles de prévention sur les chantiers de désamiantage est, à ce sujet, emblématique.

Image:logoexemple.pngCliquez sur le lien suivant pour télécharger le tableau
Produits utilisés aux dires des experts dans la construction
Image:logoexemple.pngCliquez sur le lien suivant pour télécharger le tableau
Produits utilisés aux dires des patients dans la construction


En conclusion

Les produits utilisés sont nombreux et sont des cancérogènes avérés ou suspectés. Certains produits ont été utilisés après la date de la loi régentant leur utilisation (ex : acide, amiante, amines aromatiques, formol, fumée de soudage, HPA, plomb, bois, silice, solvants chlorés). Sous des noms à usage professionnel, certains produits ont été utilisés alors qu’ils étaient des cancérogènes puisque composés par des cancérogènes.

Analyse par rapport au nettoyage

Cette partie d’étude concernant le nettoyage a été réalisée sur 160 patients

Image:logoexemple.pngCliquez sur le lien suivant pour télécharger le tableau
Nettoyage dans la construction

En conclusion

Beaucoup de travailleurs n’ont pas de protection. Les activités de nettoyage ne sont pas très bien détaillées.

Déclaration et reconnaissances en maladie professionnelle :

Les patients ayant reçu un CMI, ont travaillé dans différents emplois et postes. Le CMI prend en compte le parcours professionnel dans sa totalité. Il peut provenir de l’étude d’un ou de plusieurs postes exposés. Dans ce tableau, nous pouvons simplement constater que le patient ayant occupé « tel poste » a reçu un CMI au vu de son parcours professionnel et non au vu du seul poste cité.

Image:logoexemple.pngCliquez sur le lien suivant pour télécharger le tableau
Déclaration et reconnaissance dans le domaine de la construction

Correspondance entre le poste, le tableau de CMI, la pathologie et la reconnaissance:

Image:logoexemple.pngCliquez sur le lien suivant pour télécharger le tableau
Lien entre poste et reconnaissance dans la construction

Liste des postes et des produits :

Postes produits cités par les experts produits cités par les patients

Chef d'entreprise

acides forts Vapeur acide acides minéraux

acide d'éthyle

Gérante

amiante

aluminium

Comptable

arsenic

Ardoise

Ingénieur

benzène

Argon

Maçon

cadmium

Béton

Plombier

chrome

chaux

Electricien

formol

Ciment

Boiseur

Fumée essence et diésel

Colle

Manoeuvre

fumée de soudage

Cuivre

Couvreur

Hydrocarbure polycyclique aromatique (HPA) - goudron chaud

eau de javel

Charpentier

Huiles, huile de coffrage

étain

Mineur

plomb chromate de plomb

Fibrociment

Carreleur

poussière métallique, de fer

fonte

Ouvrier de terrassement

Poussière de bois

Grésotex (crépis acrylique)

Mousse

Silice

laine de verre

Plâtrier

solvants chlorés

minium (produit antirouille)

Peintre

Néoprène

Ouvrier menuisier

pâte de verre

Manutentionnaire

" pacsalumin " (tuiles en alu et en goudron)

Ferrailleur

Peinture

Conducteur d'engins

Plâtre

Régleur

Sable

Fumiste

trichloréthylène

Injecteur

Vernis2

Monteur

white spirit

Bardeur

zinc

Serrurier

Tailleur de pierre

Bitumeur

Agent d'entretien

Ouvrier de nettoyage

Chef d'équipe

Contrôleur qualité

Gardien

Employé de bureau

Secrétaire

Magasinier

Chauffeur, chauffeur poids lourds

Coursier, livreur

Commis de chantier

Outils personnels